accueil quisuisje poesies imuvrini reflexions arche spiritualite tribune livredor
Médite chaque jour comme tu respires

Marie et Jésus sont partout... ils passent même au travers de l'ordi !

Pour son petit enfant venu des étoiles
Nous offrir Sa Vie,
Marie, qui lui a donné le souffle,
N'est qu'un credo, qu'une cantate.





LE COMMENCEMENT DE LA PRIERE,
c'est écouter ce que Jésus fait résonner en nos coeurs
et le laisser avec l'humilité et simplicité doucement pénétrer en nous...

Tu cherches ce feu que Jésus est venu porter sur la terre,
Tu veux t'abreuver à une source, toi qui est dans le désert,
Tu veux trouver la paix et la communiquer au monde entier,
Alors si un coeur d'enfant, un coeur de tous les jours t'est donné,
Même si tu ne sais pas prier,
Si tu ne sais que dire,
Arrête-toi sur cette page, lis-la et relis-la.

Un jour Ses Paroles te seront familières et deviendront pour toi
Pain, Feu, Eau et Lumière
Et les chemins de l'AMOUR s'ouvriront !

Si tu n'as pas beaucoup de temps,
Donne la lumière de ton coeur qui est ton bien le plus précieux en donnant ton peu de temps,
Un peu de toi-même en laissant devant Marie et le Seigneur
La parole de la vie qui te touche le plus, là... à l'intérieur...

Cette lumière, internaute de la terre toute entière,
Symbolise ta prière.







LE SOURIRE DE DIEU

La première lueur du matin
Qui réinvente le monde
Et la goutte de temps en équilibre
Sur la surface de l'aube
Qui s'enfuit
Sont peut-être le sourire de Dieu.

L'arc-en-ciel
Sur la terre lavée
Et le premier vol d'un oiseau
Sont peut-être le sourire de Dieu.

La stupeur
De chaque découverte
Et les gestes les plus simples,
Le pain partagé,
La souffrance échangée,
La main sur le visage de l'autre,
Sont peut-être le sourire invisible de Dieu.





ECRIRE DANS LE SABLE

C'est l'histoire de deux amis qui marchaient dans le désert. A un moment, ils se disputèrent et l'un d'eux donna une gifle à l'autre. Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :
Aujour'hui, mon meilleur ami m'a donné une gifle.

Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis, dans laquelle ils décidèrent de se baigner.
Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva.
Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre :
Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a sauvé la vie.

Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda :
"Quand je t'ai blessé, tu as écrit dans le sable, et maintenant tu as écrit sur la pierre. Pourquoi ?"

L'autre ami lui répondit :
"Quand quelqu'un nous blesse, nous devons l'écrire dans le sable, où les vents du pardon peuvent l'effacer. Mais quand quelqu'un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre, où aucun vent ne peut l'effacer."

Apprends à écrire tes blessures dans le sable et à graver tes joies dans la pierre.





LE BONHEUR EST TOUT PETIT

Le bonheur, c'est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas.
Alors, on le cherche, on le cherche partout.
Il est là, dans l'arbre qui chante dans le vent.
L'oiseau le crie dans le ciel,
La rivière le murmure,
Le ruisseau le chuchote,
Le soleil, la goutte d'eau le disent.
Tu peux le voir, là, dans le regard de l'enfant,
Le pain que l'on rompt et que l'on partage,
La main que l'on tend.

Le bonheur c'est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas
Et on le cherche dans le béton, l'acier, la fortune,
Mais le bonheur n'y est pas,
Ni dans l'aisance, ni dans le confort.

On veut tous se le construire mais il est là,
A côté de nous, et on passe sans le voir
Car le bonheur est tout petit.

Il ne se cache pas, c'est là son secret.
Il est là tout près de nous et parfois en nous.





L'INVITATION
par Oriah Mountain Dreamer

Peu importe comment tu gagnes ta vie.
Ce que je veux savoir, c'est l'objet de ce désir qui brûle en toi à t'en faire mal; ce que je veux savoir, c'est si tu oses, ne serait-ce que rêver, de réaliser le désir profond de ton coeur.

Peu importe l'âge que tu as.
Je veux savoir si tu es prêt à risquer de passer pour un fou, une folle, au nom de l'amour, au nom de tes rêves secrets, au nom de la simple aventure d'être vivant.

Peu m'importe quelles planètes sont en conjonction avec ta lune.
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta tristesse, si tu t'es ouvert aux trahisons de la vie ou si tu t'es ratatiné,
Refermé de peur ressentir une douleur de plus.
Je veux savoir si tu peux t'asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne, et rester là sans bouger,
Sans essayer de la cacher, de l'éviter ou de la travestir.

Je veux savoir si tu peux être un, avec la joie, la mienne ou la tienne;
Si tu peux danser sauvagement, laisser l'extase te remplir
Jusqu'au bout des doigts et des orteils sans nous prévenir constamment de faire attention,
D'être réaliste, sans nous rappeler à chaque seconde que l'être humain a des limites dont on doit tenir compte.

Peu importe que l'histoire que tu racontes soit vraie ou fausse.
Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même;
Si tu peux supporter d'être accusé de trahison pour ne pas trahir ton âme;
Si tu peux être sans foi et cependant digne de confiance.

Je veux savoir si tu peux continuer de voir la beauté
Même quand ce n'est pas très joli au jour le jour et si tu as choisi de nourrir ta vie à cette source.

Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien comme le mien,
Te tenir néanmoins au bord du lac et crier Ouiii ! à la pleine lune argentée.

Peu importe où tu habites, combien d'argent tu as.
Je veux savoir si tu peux te lever après une nuit de douleur et de désespoir,
Epuisé et meurtri et faire ce qu'il faut pour les enfants.

Peu importe qui tu connais, par quel chemin tu es venu ici.
Je veux savoir si tu te tiendras au centre du feu avec moi sans chercher à t'en aller ou à reculer.

Peu importe ce que tu as étudié, où et avec qui.
Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur quand tout le reste s'est évanoui.
Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même et si tu aimes vraiment ta propre compagnie dans les moments vides.





DEMANDE A DIEU

J'avais demandé à Dieu la force, pour atteindre le succès,
Il m'a rendu faible, afin que j'apprenne humblement à obéir.

J'avais demandé la santé, pour faire de grandes choses,
Il m'a donné l'infirmité pour que je fasse des choses meilleures.

J'avais demandé le pouvoir, pour être apprécié des hommes,
Il m'a donné la faiblesse, pour que j'éprouve le besoin de Dieu.

J'avais demandé la richesse pour que je puisse être heureux,
Il m'a donné la pauvreté pour que je puisse être sage.

J'avais demandé un compagnon, afin de ne pas vivre seul,
Il m'a donné un coeur, afin que je puisse aimer tous mes frères.

J'avais demandé des choses qui puissent réjouir ma vie,
J'ai reçu la vie afin que je puisse me réjouir de toutes choses.

Je n'ai rien eu de ce que j'avais demandé,
Mais j'ai reçu tout ce que j'avais espéré.

Presque en dépit de moi-même,
Mes prières informulées ont été exaucées.

Et je suis parmi les hommes le plus richement comblé !

Ce texte anonyme, gravé dans une tablette de bronze, figure dans la salle d'attente de l'Institut de Réadaptation de New-York.





PRIERE DE NOTRE-DAME DE LOURDES

Vierge sainte au milieu de nos jours glorieux n'oubliez pas les tristesses de la terre.

Jetez un regard de bonté sur ceux qui sont dans la souffrance, qui luttent contre les difficultés et qui ne cessent de tremper leurs lèvres aux amertumes de cette vie.

Ayez pitié de ceux qui s'aiment et qui ont été séparés.

Ayez pitié de l'isolement du coeur.

Ayez pitié de la faiblesse de notre foi.

Ayez pitié des objets de notre tendresse.

Ayez pitié de ceux qui pleurent, de ceux qui prient, de ceux qui tremblent.

Donnez l'espérance et la paix.

Amen





J'AI SOIF DE TOI

"Voici que je me tiens à la Porte et que je frappe."
C'est vrai! Je me tiens à la porte de ton coeur, jour et nuit.
Même quand tu ne m'écoutes pas, même quand tu doutes que ce puisse être moi c'est moi qui suis là.
J'attends le moindre petit signe de réponse de ta part, le plus léger murmure d'invitation, qui me permettra d'entrer en toi.
Je veux que tu saches que chaque fois que tu m'inviteras, je vais réellement venir. Je serai toujours là, sans faute.
Silencieux et invisible, je viens, mais avec l'infini pouvoir de mon amour.
Je viens, apportant tous les dons de l'Esprit-Saint. Je viens avec ma miséricorde, avec mon désir de te pardonner, de te guérir, avec tout l'amour que j'ai pour toi; un amour au-delà de toute compréhension, un amour où chaque battement du coeur est celui que j'ai reçu du Père même.

Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés.
Je viens, assoiffé de te consoler, de te donner ma force, de te relever, de t'unir à moi dans toutes mes blessures. Je vais t'apporter ma lumière.
Je viens écarter les ténèbres et tous les doutes de ton coeur.
Je viens avec mon pouvoir capable de te porter toi-même et de porter tous tes fardeaux.
Je viens avec ma grâce pour toucher ton coeur et transformer ta vie.
Je viens avec ma paix, qui va apporter le calme et la sérénité à ton âme.
Je te connais de part en part.
Je connais tout de toi. Même les cheveux de ta tête, je les ai tous comptés.
Rien de ta vie n'est sans importance à mes yeux.
Je t'ai suivi à travers toutes ces années et je t'ai toujours aimé, même lorsque tu étais sur des chemins de traverse. Je connais chacun de tes problèmes.
Je connais tes besoins et tes soucis.
Je connais tous tes péchés, mais je te le redis une fois encore: je t'aime, non pas pour ce que tu as fait et non pas pour ce que tu n'as pas fait.
Je t'aime pour toi-même, pour la beauté et la dignité que mon Père t'a données en te créant à son image et à sa ressemblance.
C'est une dignité que tu as peut-être souvent oubliée, une beauté que tu as souvent ternie par le péché, mais je t'aime tel que tu es.
J'ai versé mon sang pour te ramener à Dieu.
Si seulement, tu me demandais avec foi ma grâce viendrait te toucher et combler tous tes besoins.
Je vais te donner la force pour te libérer toi-même du péché et de tous les pouvoirs destructeurs de ta vie.
Je connais ce qu'il y a dans ton coeur.
Je connais ta solitude.
Je connais les blessures de ton coeur, les rejets que tu as dû subir, les jugements et les humiliations.
Tout cela, je l'ai porté avant toi. J'ai tout porté pour toi afin de pouvoir te partager ma force et ma victoire. Je connais tout spécialement ton besoin d'être aimé.
Je connais combien tu as soif d'être aimé et d'être chéri et combien tu as cherché en vain d'assouvir cette soif, dans un amour égoïste, accourant pour remplir le vide de ton coeur dans des plaisirs qui passent avec un vide encore plus grand, celui du péché.
Est-ce que tu as soif ? Venez à moi vous tous qui avez soif, je vais vous combler. Est-ce que tu as soif d'être aimé ? Je t'aimerai plus que tout ce que tu peux t'imaginer.
Je t'ai aimé jusqu'à ce point de mourir sur la croix pour toi.
J'ai soif de toi. Moi aussi, j'ai soif de toi.
C'est la seule manière avec laquelle je pourrai décrire mon amour pour toi.
J'ai soif de toi, de ton amour.
J'ai soif d'être aimé par toi.
Cela te dit combien tu es précieux à mes yeux.
J'ai soif de toi. Viens à moi. Je vais remplir ton coeur. Je vais soigner tes blessures.
Je vais faire de toi une nouvelle créature. Je vais te donner la paix, au coeur même de toutes tes épreuves.
Mais j'ai soif de toi.

Ne doutes jamais de ma miséricorde, du fait que je t'accepte sans cesse, de mon désir de te pardonner, de ma soif ardente de te bénir, de vivre en toi ma propre vie.
J'ai soif de toi ! Tu te crois sans importance aux yeux du monde, cela ne m'importe pas du tout.
Pour moi il n'y a qu'une chose qui importe; il n'y a rien de plus important dans le monde entier que toi. J'ai soif de toi ! Ouvre-toi à moi.
Viens à moi et ait soif de moi. Donne-moi ta vie et je vais te prouver combien tu es important à mon Coeur.
J'ai soif de toi! Peu importe tes errements.
Peu importe combien tu m'as oublié.
Peu importe toutes les croix que tu as dû porter toute ta vie.
Il n'y a qu'une seule chose dont je veux que tu te souviennes tout le temps, une seule chose qui ne changera jamais :

J'ai soif de toi, tel que tu es.
Tu n'as pas besoin de changer pour croire en mon amour, parce que c'est de croire en mon amour qui va te changer.
Tu m'as oublié, et maintenant je te cherche à chaque instant de ta vie, me tenant debout, à la porte de ton coeur et frappant.
Tu penses que c'est dur à croire?
Alors, regarde vers la Croix, regarde vers mon Coeur transpercé pour toi. Regarde vers mon Eucharistie.
Tu n'as pas compris ma Croix ...
Alors, écoute encore une fois ce que j'ai dit sur la Croix :
J'ai soif.
Oui, j'ai soif de toi.
J'ai cherché quelqu'un pour combler mon amour et je n'ai trouvé personne. Sois celui-ci !"





LES BEATITUDES

Heureux les pauvres en esprit car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés, car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de justice, car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
Heureux, les coeurs purs, car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des cieux est à eux.





Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient :

Le Bonheur, la Tristesse, le Savoir,
ainsi que tous les autres, l'Amour y compris.
Un jour on annonça aux sentiments que l'île allait couler.
Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.

Seul l'Amour resta.
L'Amour voulait rester jusqu'au dernier moment.
Quand l'île fut sur le point de sombrer, l'Amour décida d'appeler à l'aide.

La Richesse passait à côté de l'Amour dans un luxueux bateau.
L'Amour lui dit, "Richesse, peux-tu m'emmener?"
"Non car il y a beaucoup d'argent et d'or sur mon bateau. Je n'ai pas de place pour toi."

L'Amour décida alors de demander à l'Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau,
"Orgueil, aide moi je t'en prie !"
"Je ne puis t'aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau."

La Tristesse étant à côté, l'Amour lui demanda,
"Tristesse, laisse moi venir avec toi."
"Ooh... Amour, je suis tellement triste que j'ai besoin d'être seule !"

Le Bonheur passa aussi à côté de l'Amour,
mais il était si heureux qu'il n'entendit même pas l'Amour l'appeler !

Soudain, une voix dit, "Viens Amour, je te prends avec moi."
C'était un vieillard qui avait parlé.
L'Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu'il en oublia de demander son nom au vieillard.
Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s'en alla.

L'Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir "Qui m'a aidé?"
"C'était le Temps" répondit le Savoir.
"Le Temps?" s'interrogea l'Amour.
"Mais pourquoi le Temps m'a-t-il aidé?"

Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit :
"C'est parce que Seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour
est important dans la Vie."





Un jour un homme arriva au Paradis et demanda Dieu s'il pouvait revoir toute sa vie aussi bien dans les joies que dans les moments difficiles et Dieu le lui accorda.

Il lui fit voir toute sa vie comme si elle se trouvait projete le long d'une plage de sable et comme si lui, l'homme, se promenait le long de cette plage.

L'homme vit que tout le long du chemin, il y avait quatre empreintes de pas sur le sable, les siennes et celles de Dieu mais dans les moments les plus difficiles, il n'y en avait plus que deux...

Trs surpris et mme pein, il dit Dieu :
"Je vois que c'est justement dans les moments difficiles que tu m'as laiss seul..."
"Mais non ! lui rpondit Dieu, dans les moments difficiles il y avait seulement les traces de mes pas moi, parce qu'alors... je te portais dans mes bras."

Ademar de Borros (Brsil)





Quoi qu'il en soit


Les gens ne sont ni raisonnables
Ni logiques, ni gnreux
Aime-les quoi qu'il en soit...

Si tu agis bien, on va t'accuser
De le faire avec arrire-pense
Agis bien quoi qu'il en soit...

Si tu russis, tu auras de faux amis
Et de vrais ennemis
Russis quoi qu'il en soit...

Le bien que tu fais aujourd'hui
Sera oubli demain
Sois bon quoi qu'il en soit...

L'honntet et la franchise
Te rendront vulnrable
Sois honnte et franc quoi qu'il en soit...

Ce que tu mets des annes construire
Peut tre dtruit en une nuit
Persvre quoi qu'il en soit...

Les gens ont rellement besoin d'aide
Mais sont capables de t'attaquer si tu les aides
Aide-les quoi qu'il en soit...

Donne au monde ce qu'il y a de meilleur en toi
Et tu en prends plein la tte
Donne au monde ce qu'il y a de meilleur en toi
Quoi qu'il en soit...





reconfort et poesie pas loin





La vie, c'est comme un tricot


Dieu me donne la laine et les aiguillesLa vie, c'est comme un tricot
Dieu me donne la laine et les aiguilles
Et il me dit : "Tricote de ton mieux, une maille la fois."
Une maille, c'est une journe sur l'aiguille du temps.
Aprs douze ranges de trente ou trente et une mailles
Tu as 365 mailles.
En dix ans, 3650 environ...
Quelques unes sont l'endroit, d'autres l'envers,
Il y a des mailles chappes mais on peut les reprendre.

La laine que le bon Dieu nous donne pour tricoter notre existence est de toutes les couleurs :
Rose comme nos joies, noires comme nos peines,
Grise comme nos doutes, verte comme nos espoirs,
Rouge comme nos amours, bleue comme nos dsirs,
Blanche comme notre foi en lui.

Combien de mailles comportera le tricot de ta vie ?
Dieu seul le sait !

Pre, donne-moi le courage de terminer mon tricot afin que tu le trouves digne de l'exposition ternelle.

Charlotte GILL





Sainte-Thrse est connue comme la sainte des petits moyens, car elle croyait aux petits gestes bien faits et faits avec amour.
Elle est reprsente par les roses.
La prire est un des plus beaux cadeaux que nous pouvons donner et recevoir.


Prire de Sainte-Thrse

Qu'aujourd'hui vous ayez la paix intrieure.
Que vous ayez la certitude que vous tes exactement l ou vous devez tre.

Que vous n'oubliez pas les possibilits infinies qui mergent de la foi.
Que vous utilisiez les talents que vous avez reus et que vous donniez l'amour qui vous a t donn.

Que vous soyez combls de savoir que vous tes un enfant de Dieu. Laissez cette prsence tre au plus profond de vous, et donner la libert votre me de chanter, danser, prier et aimer.





Ne laisse jamais mourir tes rves

Ne laisse jamais mourir tes rves
Ne sois jamais avide de dmontrer tes sentiments.

Quand tu es heureux, partage-le avec les autres
Si tu te sens triste, pleure-le avec un ami.

N'aie jamais peur de faire les choses mieux que tu crois
Tu seras surpris du rsultat, il y a en nous des forces inexplores.

Ne prends jamais le poids des autres sur tes propres paules
Car tu ne changeras pas le monde, il l continuera de tourner.

Ne t'en fais jamais pour l'avenir
Prends la vie un jour la fois.

Ne te sens jamais coupable du pass
Car ce qui est fait est fait et saches en tirer une leon de vie.

Ne pense jamais que tu es seul
Car il y a toujours quelqu'un qui te cherche peut-tre quelque part, tu n'es jamais seul.

N'oublie jamais que tu peux accomplir autant de choses que tu l'imagines
Ce n'est pas si difficile que tu penses, il te suffit d'essayer, c'est tout.

Ne cesse jamais d'Aimer
Ne cesse jamais de Croire
Ne cesse jamais de rver tes rves et surtout continue de rver et ne laisse jamais mourir tes rves.

Auteur inconnu





La clinique de Notre Source-Mre

Je suis all la clinique de Notre Source-Mre pour des contrles de routine et j'ai constat que j'tais malade.
Quand Notre Source-Mre a mesur ma tension, j'ai vu que ma tendresse tait basse.
A la vrification de la temprature, le thermomtre a enregistr 40 d'anxit.

J'ai pass un lectrocardiogramme et le diagnostic fut que j'avais besoin de diverses transfusions d'Amour
Car mes artres taient bouches par la solitude et n'irriguaient plus mon cur vide;

Je suis all en orthopdie tant donn que je ne pouvais plus marcher ct de mon frre,
et ne pouvais plus lui donner une accolade fraternelle, parce que je m'tais fait une fracture en trbuchant sur la jalousie.

On a relev aussi une myopie
Due au fait que je ne pouvais pas voir au-del des choses ngatives de mon prochain.

Quand je lui ai dit tre sourd,
Notre Source-Mre a constat que j'avais nglig d'couter quotidiennement sa voix.
Dans sa grande misricorde, Notre Source-Mre m'a offert une consultation gratuite.

Aussi je m'engage, en quittant cette clinique,
de ne prendre que des remdes naturels qu'Elle m'a prescrits l'occasion de cette heure de vrit.

Au saut du lit, boire un verre de Reconnaissance
Avant d'aller au travail, prendre une cuillre de Paix
Chaque heure, appliquer une compresse de patience et avaler un bol d'humilit.

De retour la maison, faire une injection d'une dose d'Amour et avant d'aller au lit,
prendre deux capsules de Conscience Pacifie.

Ne dprime pas ni ne te disperse avant mme de vivre ce jour
Notre Source-Mre sait comment tu te sens
Elle sait parfaitement ce qui va se succder dans ta vie,
justement en ce moment son dessin sur toi est merveilleusement parfait, Elle dsire te montrer beaucoup de choses
que tu comprendras seulement quand tu accepteras d'tre la place o tu te trouves actuellement
et dans la situation qui est la tienne ici et maintenant.





Vieillir

L'ge mr c'est tre toujours jeune mais avec beaucoup plus d'efforts
Vieillir c'est passer de la passion la compassion.

Plein de gens n'arrivent pas 80 ans car pendant trop longtemps ils se sont battus pour rester 40 ans
Pass le cap de la soixantaine peu de choses paraissent absurdes.

Les jeunes pensent que les vieux sont fous
Les vieux savent que les jeunes le sont.

Personne ne va plus vite que les annes.

Dans les yeux d'un jeune brille la flamme
Dans les yeux d'un vieux brille la lumire
L'initiative des jeunes vaut autant que l'experience des vieux.

Derrire chaque homme il y a un enfant
Les jeunes vont en groupe
Les adultes en couple
Les vieux vont seuls.

Heureux celui qui a t jeune pendant sa jeunesse et sage l'ge venu.

Nous dsirons tous vivre vieux mais refusons de l'tre
C'est plaisant d'arriver un grand ge mais pas de l'avoir.

Auteur inconnu





La marche vers l'veil

Dans toutes les directions, puissent tous les tres
Qui souffrent dans leur corps et leur esprit
Obtenir des ocans de joie et de bonheur
Par les mrites que j'ai ainsi crs.

Qu'aucun tre ne souffre,
Ne commette de ngativit ou ne tombe malade
Que persone ne soit sous l'emprise de peurs ou dprci
L'esprit accabl par la dpression.

Que les aveugles voient les formes,
Que les sourds entendent le son
Que ceux dont le corps est us par de pnibles labeurs
Se rtablissent en trouvant le repos.

Que ceux qui sont nus soient vtus
Et ceux qui ont faim soient nourris;
Que les assoiffs puissent trouver
De l'eau pure et de dlicieuses boissons.
Que les indigents trouvent des richesses
Et ceux prostrs par le chagrin retrouvent la joie ;

Que les dsesprs retrouvent l'espoir,
La stabilit et une prosprit parfaite.

Par la grce des Dieux, puisse la pluie tomber
Au moment opportun, puisse la rcolte tre abondante ;
Que tous les mdicaments soient puissants,
Et que les prires vertueuses portent leurs fruits.
Que tous les malades, autant qu'ils soient,
Soient rapidement librs de leur mal,
Et que les tres ne connaissent
Plus aucune maladie.

Que les craintifs, soient tous sans peur,
Que les enchans soient librs ;
Que les faibles retrouvent la force,
Puissent tous les tres se prendre en amiti.

Tant que durera l'espace,
Tant qu'il y aura des tres,
Puis-je moi aussi demeurer
Pour liminer la souffrance du monde.

******************************

Puisse l'esprit d'Eveil, prcieux et suprme
Natre l o il n'est pas n
Ne pas dgnrer l o il est dj apparu
Mais s'accroitre de plus en plus.


texte de Shantideva, extrait de Bodhicaryavatara





Partage ta joie

Sentiment de plnitude,
Quand tout en toi est serein,
Tu prends de l'altitude,
Oublies tout tes chagrins,

Plaisir rire de tout,
Yeux ptillants de joie,
Tu dcides sans tabou,
D'enfin tracer ta voie,

Ton esprit est tranquille,
Les peurs n'existent plus,
Plus besoin de bquille,
Et tu n'es plus dchu,

Toi qui connais la joie,
Toi qui n'a plus de haine,
Ne la garde pas pour toi,
Partage aux mes en peine,

Pour un monde meilleur,
O rgnerait l'humour,
Pour un monde sans peur,
O rgnerait l'amour....


Alexandra Julien




Quand je suis bless, donne-moi quelqu'un consoler

Seigneur, quand je suis affam, donne-moi quelquun qui ait besoin de nourriture.
Quand jai soif, envoie-moi quelquun qui ait besoin deau.
Quand jai froid, envoie-moi quelquun rchauffer.
Quand je suis bless, donne-moi quelquun consoler.
Quand ma croix devient lourde, donne-moi la croix dun autre partager.
Quand je suis pauvre, conduis-moi quelquun dans le besoin.
Quand je nai pas de temps, donne-moi quelquun que je puisse aider un instant.
Quand je suis humili, donne-moi quelquun dont jaurai faire lloge.
Quand je suis dcourag, envoie-moi quelquun encourager.
Quand jai besoin de la comprhension des autres, donne-moi quelquun qui ait besoin de la mienne.
Quand jai besoin quon prenne soin de moi, envoie-moi quelquun dont jaurai prendre soin.
Quand je ne pense qu moi, tourne mes penses vers autrui.
Amen.


Prire de Mre Theresa de Calcutta











La confiance

La confiance, c'est marcher les yeux ferms et ne pas avoir peur de celui qui vous tient la main.
C'est pleurer sur l'paule d'un ami sans pudeur.
La confiance, c'est aimer sans retenue, et accepter aussi qu'on vous aime parce que vous tes diffrent.
La confiance, c'est partager un secret sans crainte d'tre trahi.
C'est croire sans explication... et suivre sans hsitation.
La confiance, c'est aimer le coeur ouvert, les yeux ferms.
C'est la lumire dans l'obscurit.

Auteur anonyme